Notre nutritionniste répond aux commentaires des lecteurs sur l'huile de noix de coco



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Nous décomposons vos principales affirmations et vous donnons nos réponses les plus éclairées.

La semaine dernière, une petite nouvelle nous a donné l'occasion de dire notre vérité (et ça faisait du bien !) : L'huile de coco est une tendance santé à laquelle nous sommes prêts à dire au revoir depuis le début de sa tendance.

Restez à jour sur ce que signifie sain maintenant.

Inscrivez-vous à notre newsletter quotidienne pour plus d'articles intéressants et de délicieuses recettes saines.

Garçon, as-tu eu des #sentiments. Certains d'entre vous étaient d'accord, d'autres n'étaient pas d'accord, et beaucoup d'entre vous avaient des points stimulants à faire valoir. Nous avons lu tous les commentaires que vous avez publiés et avons adoré avoir de vos nouvelles (#vérité) ! Alors quand on a vu ça :

...nous avons pensé "yaasss", allons-y ! Nous avons décidé de donner à notre directrice de la nutrition, Brierley Horton MS, RD, l'opportunité de prendre certains des commentaires les plus populaires ou les plus stimulants (tous édités ici, pour plus de clarté et de concision) et de proposer sa réponse. Merci à tous pour vos commentaires et continuez à venir!

BH: Excellent point, Karen. La génétique et les antécédents familiaux jouent un rôle important dans votre risque de développer une maladie cardiaque ou d'autres affections cardiaques, comme l'hypertension artérielle, l'hypercholestérolémie, etc. Mais ce ne sont pas les seuls facteurs, c'est pourquoi il est important de bien manger. —surtout si vous avez des antécédents de maladie cardiaque dans votre famille !

C'est... c'est vrai alors. Si vous n'en consommez pas, les problèmes de graisses saturées ne s'appliquent pas. Et certains membres du personnel et éditeurs ici disent que c'est leur façon préférée d'utiliser l'huile de noix de coco, alors profitez-en!

C'est une excellente question! Le lait de coco en conserve et les boissons au lait de coco réfrigérées contiennent moins de calories et de graisses saturées que l'huile de coco.

Une cuillère à soupe de lait de coco en conserve contient environ 30 calories et 3 grammes de graisses saturées. Une tasse de boisson au lait de coco réfrigérée contient 20 calories et environ 1 ½ gramme de graisses saturées. Une cuillère à soupe d'huile de coco ? Il contient 120 calories et 12 grammes de graisses saturées.

Qu'ils le font, William, qu'ils le font.

Mais leur article était basé sur la science, écrit par des leaders respectés dans les secteurs des sciences médicales et de la nutrition, et publié dans une revue à comité de lecture. Il n'a pas été écrit par des investisseurs, des sponsors ou des donateurs. Et ils ont tout intérêt à fournir des informations qui aideront au mieux les Américains à réduire leur risque de maladie cardiaque - il n'y a aucune raison de penser que ce n'est pas ce qu'ils font ici.

Nous n'avons pas fait l'inventaire de toutes les recommandations de l'AHA, mais ils ont des recommandations pour un mode de vie et un régime alimentaire sains sur leur site. Mais nous sommes tout à fait d'accord pour dire que la gâterie occasionnelle est un must, même dans les régimes les plus sains.

Mangez la noix de coco entière (ou au moins les parties qui sont comestibles !)

Mangez une pomme et vous obtiendrez des fibres et des polyphénols bons pour la santé. Buvez le jus et vous obtenez juste du sucre (naturel). Donc, votre analogie selon laquelle l'huile de noix de coco est comme le jus de pomme est juste, en ce sens que la nourriture entière vous donnera plus de bonnes choses.

Vous faites également un autre bon point - peu importe d'où viennent les graisses saturées - que ce soit de l'huile de noix de coco, un hamburger, une pâtisserie ou une crème glacée - votre corps le traite de la même manière.

Erico—bravo—pour s'en tenir à la traction pétrolière. Sérieusement. Je l'ai essayé et je n'ai pas pu le pirater.

Cependant, vous accordez peut-être un peu trop de crédit à l’huile de noix de coco pour être dans la meilleure santé de votre vie. Le fait que vous réduisiez les aliments transformés, le sel et les glucides raffinés y joue probablement un plus grand rôle.

#Désolépasdésolé, Mélanie, mais non.

L'huile de canola est un choix d'huile sain. C'est une graisse insaturée ou « saine ». C'est l'une des rares huiles riches en acides gras oméga-3 ALA. Et la recherche montre qu'il peut aider à réduire le cholestérol LDL total et le «mauvais» cholestérol. De plus, il a un point de fumée relativement élevé, il est donc idéal pour cuisiner avec !

Oh, Susan, je ne pourrais pas être plus d'accord. Je vous envoie un high five virtuel.

Il a été démontré que les MCT (abréviation de triglycérides à chaîne moyenne) présentent certains avantages : une étude a révélé qu'ils augmentaient légèrement la combustion des calories, une autre a révélé qu'ils augmentaient les hormones qui coupent l'appétit et vous rassasient, et d'autres études ont examiné les MCT et la gestion du diabète. , l'endurance à l'exercice et la fonction cérébrale chez les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer.

Mais, pour être honnête, le bassin de recherche est encore petit. Et il semble que la plupart des recherches aient été effectuées avec des suppléments d'huile MCT, et non avec de l'huile de noix de coco.

Il existe cependant des recherches sur l’huile de noix de coco et la santé cardiaque. Malheureusement, c'est assez mitigé : l'huile tropicale s'est avérée augmenter le « bon » cholestérol HDL, mais elle augmente également votre « mauvais » cholestérol LDL.

Je pense qu'il vaut mieux que tu dises ça, Ruis, pas moi. Mais je vais te prêter ma caisse à savon.

Aaaand, je repose mon cas. Merci Fanny !


Les graisses saturées et les reins

L'un des organes les plus importants du corps est le rein. Des reins fonctionnant correctement sont essentiels pour maintenir un volume et une composition sanguins appropriés pour filtrer et excréter ou conserver divers métabolites chimiques et pour aider à maintenir une pression artérielle appropriée. L'hypertension (pression artérielle élevée) est connue pour résulter d'un dysfonctionnement des reins. Des recherches menées au cours des dernières années indiquent que les graisses saturées et le cholestérol jouent un rôle important dans le maintien de la fonction rénale, tout comme les acides gras oméga-3.

Les reins ont besoin de graisses stables à la fois pour leur rembourrage et comme source d'énergie. Nous savons que la graisse des reins a normalement une concentration plus élevée d'acides gras saturés importants que ceux que l'on trouve dans les autres dépôts de graisse. Ces acides gras saturés sont l'acide myristique (le saturé à 14 carbones), l'acide palmitique (le saturé à 16 carbones) et l'acide stéarique (le saturé à 18 carbones). Lorsque nous consommons divers acides gras polyinsaturés en grande quantité, ils sont incorporés dans les tissus rénaux, généralement aux dépens de l'acide oléique, car le niveau normal élevé d'acides gras saturés dans la graisse rénale ne change pas. 1

Une espèce de rat connue pour être sujette aux accidents vasculaires cérébraux et développer spontanément une hypertension (pression artérielle élevée) a été utilisée pour évaluer les effets de différents lipides tels que les stérols végétaux ou le cholestérol, ainsi que des acides gras tels que les acides gras oméga-3 ou oméga-6. acides dans les fonctions finement réglées du rein. Ces animaux sont très sensibles aux manipulations du cholestérol alimentaire et une carence en cholestérol dans leurs membranes rend leurs membranes faibles et fragiles. Lorsque les stérols végétaux présents dans les huiles végétales remplacent le cholestérol dans leur alimentation, ces animaux ont une durée de vie raccourcie. 2 En outre, ces animaux auraient besoin d'un bon rapport oméga-6 à oméga-3 dans les phospholipides rénaux. Il a en outre été rapporté que l'alimentation d'huiles riches en acides gras oméga-6 sans acides gras oméga-3 entraînait des lésions rénales, et que l'alimentation d'huiles riches en acides gras oméga-3 telles que l'huile de poisson, l'huile de périlla et l'huile de lin prolongeait la temps de survie de cet animal. 3

Les acides gras oméga-3 sont reconnus comme étant importants, et la conversion de l'acide gras oméga-3 de type huile de lin (acide alpha-linolénique) en acides gras oméga-3 de type huile de poisson (EPA et DHA) est améliorée lorsque le régime contient des graisses saturées telles que l'huile de noix de coco. Cette conversion est entravée lorsqu'il y a des huiles oméga-6 supplémentaires dans l'alimentation. 4 Les lésions rénales causées par un dysfonctionnement immunitaire (néphropathie à IgA) répondent aux acides gras oméga-3 (à la fois les oméga-3 de type huile de lin et les oméga-3 de type huile de poisson). 5 Comme indiqué, l'ajout de graisses saturées, en particulier d'huile de noix de coco, améliore l'utilisation par le corps des acides gras oméga-3.

Une autre raison pour laquelle l'huile de noix de coco améliore la fonction rénale est qu'elle fournit de l'acide myristique, l'acide gras saturé à 14 carbones. 6 L'acide myristique est impliqué dans la signalisation des récepteurs membranaires cellulaires via les protéines G et leur fixation aux membranes. Ces protéines de signalisation nécessitent l'ajout d'un lipide tel que l'acide myristique à une extrémité de la protéine, un processus appelé myristolation. 7

Ainsi, les graisses que nous recommandons pour une bonne santé générale, à savoir diverses graisses animales saturées et huiles tropicales, ainsi qu'un supplément d'huile de lin, sont également particulièrement utiles pour la fonction rénale. Produits contenant des huiles riches en oméga-6 et trans les acides gras doivent être évités.

  1. Suarez et al, Lipids 199631:345 Taugbol et Saarem, Acta Vet Scand 199536:93
  2. Ratnayake, et al, J Nutrition 2000130:1166
  3. Miyazaki et al, Biochim Biophys Acta 20001483:101
  4. Gerster, Int J Vitam Nutr Res 199868:159
  5. Kelley, ISSFAL, 20007:6
  6. Monserrat et al, Rés Exp Med (Berl) 2000199:195
  7. Busconi et Denker, Biochem J 1997328:23

Cet article est paru dans Traditions sages dans l'alimentation, l'agriculture et les arts de la guérison, le magazine trimestriel de la Weston A. Price Foundation, automne 2000.

À propos de Mary Enig, PhD

Mary G. Enig, PhD, FACN, CNS, était une experte de renommée internationale dans le domaine de la chimie des lipides. Elle a dirigé un certain nombre d'études sur le contenu et les effets des acides gras trans en Amérique et en Israël et a contesté avec succès les affirmations du gouvernement selon lesquelles les graisses animales alimentaires provoquent le cancer et les maladies cardiaques. L'attention récente des scientifiques et des médias sur les effets néfastes possibles des acides gras trans sur la santé a attiré une attention accrue sur son travail. Elle était nutritionniste agréée, certifiée par le Conseil de certification pour les spécialistes de la nutrition, consultante qualifiée en nutrition témoin expert auprès de particuliers, de l'industrie et des gouvernements étatiques et fédéraux contribuant à la rédaction d'un certain nombre de publications scientifiques Membre de l'American College of Nutrition et présidente des Maryland Nutritionists Association. Elle est l'auteur de plus de 60 articles et présentations techniques et est l'auteur de Know Your Fats, un guide sur la biochimie des graisses alimentaires ainsi que de Eat Fat Lose Fat (Penguin, Hudson Street Press, 2004).


Tu pourrais aussi aimer:

Pourquoi est-ce que je me sens mal quand j'arrête de manger de la viande ?

Beaucoup de gens se sentent malades lorsqu'ils abandonnent pour la première fois la viande du régime Hallelujah - mais ne vous découragez pas ! Il y a une raison simple à cela. Découvrez ce que c'est et comment passer au travers !

Dangers cachés dans les salons de coiffure et de manucure

"Cher Dr Malkmus, Mon mari et moi avons suivi votre régime Hallelujah pendant plus de 15 ans, et notre

Comment pouvons-nous améliorer le conseil de santé Hallelujah ?

L'astuce santé Alléluia change ! Découvrez l'histoire de cette newsletter hebdomadaire de 15 ans, sa suite et comment vous pouvez jouer un rôle dans son avenir !

Commentaires

oui .. aussi la biotine est bonne pour la perte de cheveux dans de nombreux cas .. mieux vaut tout vérifier

Karen M… pareil ici .. J’m 50 et perdre des cheveux comme un fou. Il est doux à cause du jus et de l'acide folique que je prends, mais il a toujours une forte perte de cheveux.

Partie 2 d'Allison R. Oh .. et moi je prends des médicaments pour la thyroïde Amour et je suis toujours en train de tomber. Manger beaucoup de noix et prendre de l'huile de poisson - toujours pas d'aide - Allison R.

Mon médecin voulait me mettre sous Amour et j'ai refusé de prendre un médicament pour le reste de ma vie. Mon chiropraticien/nutritionniste m'a dit que j'avais une toxicité aux métaux lourds et au mercure. En utilisant des suppléments naturels pour détoxifier ce genre de choses, ma thyroïde fonctionne maintenant toute seule et continue de tweeker pour amener mes niveaux là où ils devraient être. Bien mieux maintenant que là où ils étaient. Je ne souffre pas de la perte de cheveux, mais j'ai les mains et la plante des pieds qui pèlent, ce qui peut être un problème d'hypothyroïdie. Je pensais juste que je partageais sous un autre angle.

Ne sous-estimez pas vos besoins en iode. Mon médecin intégrateur (il est à la fois MD et ND) m'a mis sous iode il y a plusieurs années, et maintenant que je prends 12,5 mg d'Iodorol (sans ordonnance) deux fois par jour pendant plus de six mois, j'ai été sevré d'une thyroïde prescriptive. Je prends également 3 cuillères à soupe d'huile de noix de coco par jour pour une fonction cérébrale saine. C'est ce qui fonctionne pour moi, en plus d'être sur le mode de vie Hallelujah. Je ne recommande mon régime à personne d'autre, je dis juste que j'ai trouvé ce qui fonctionne pour moi pour que mes cheveux ne tombent plus et que mon esprit fonctionne bien. J'ai 72 ans et je me sens mieux depuis que j'ai adopté le mode de vie Hallelujah.

Le médecin que je consulte vérifie T4 et T3 et me met sous traitement naturel pour la thyroïde. Ils ont également réalisé que j'avais besoin de progestérone. La dominance des œstrogènes peut également faire tomber vos cheveux. En plus ils m'ont enlevé des céréales. Le gluten entraîne l'hypothyroïdie. C'est mon expérience.

Je prends de la biotine depuis environ un an. Je perds toujours des cheveux à cause de problèmes de thyroïde, mais je fais aussi pousser de nouveaux cheveux.

Prenez du vinaigre de cidre de pomme et du thé à la sauge pour rincer vos cheveux. Cela induit la croissance des cheveux. Si vos cheveux sont secs, consommez du thé de bardane et de guimauve. Massez votre cuir chevelu régulièrement avec de la prêle.
Ces remèdes valent la peine d'être essayés et résoudront vos problèmes de cheveux.

J'ai eu une maladie où j'ai pu manger très peu pendant près de trois mois. Je n'ai pas pu faire croire au médecin désigné par mon régime de soins de santé à quel point j'étais malade. J'ai fini par me retrouver à l'hôpital, etc. De toute façon, quand ça se passait, mes cheveux étaient bien. Mais, j'ai eu une réponse tardive pour ainsi dire, en ce sens que mes cheveux sont tombés en grande quantité peu de temps après. Je mange très sainement maintenant, les cheveux ne tombent plus, mais mes cheveux ne sont pas revenus. Je vais essayer les recommandations concernant l'huile de lin, etc. J'ai aussi un problème de thyroïde, j'envisage de prendre un docteur intégrateur comme mentionné dans les commentaires précédents, mais hors budget pour le moment. Vous voulez porter une perruque, mais vous craignez que le poids de la perruque cause des problèmes avec les cheveux restants. Quelle bénédiction le mode de vie Hallelujah fait, en ce sens qu'il a arrêté la perte de cheveux. J'aimerais juste pouvoir récupérer mes cheveux maintenant….lol….Est-il prudent d'essayer l'iode comme mentionné si vous prenez de la lévothyroxine ?


Nous sommes plus gros et plus malades que jamais

En tant que planète, en particulier ceux d'entre nous ici à l'ouest, nous sommes plus gros et plus malades que jamais. Le diabète est une épidémie et le diabète s'accompagne de maladies comme les maladies cardio-vasculaires, l'arthrite, le cancer, le SOPK, la stéatose hépatique et la maladie d'Alzheimer. De plus en plus de preuves indiquent résistance à l'insuline comme la cause fondamentale commune à tout cela. Alors, quelle est cette résistance à l'insuline et pourquoi est-ce que je la mentionne dans un article sur le grignotage ?C'est parti…


Chips d'amandes au sel de mer

Ingrédients

    2 tasses de poudre d'amandes non blanchies
    2 cuillères à soupe d'eau
    1 cuillère à soupe d'huile d'olive
    1 blanc d'oeuf (2 cuillères à soupe)
    3/4 cuillère à café de sel de mer
    sel de mer feuilleté pour finir (Maldon est mon préféré.)

Préparation

  1. Préchauffer le four à 350 °F.
  2. Mettez la poudre d'amandes dans un bol de taille moyenne et faites un puits au centre.
  3. Dans un petit bol, mélanger l'eau, l'huile d'olive, le blanc d'œuf et le sel de mer. Ajouter les ingrédients humides à la farine d'amandes et remuer pour bien mélanger.
  4. Entre deux feuilles de papier sulfurisé ou deux silpats, étalez la pâte en un grand rectangle de 1/8 de pouce d'épaisseur ou un peu plus fin. Saupoudrer de sel marin. Rouler doucement la pâte une fois de plus pour presser le sel dans la pâte.
  5. À l'aide d'un emporte-pièce ou d'un couteau, découpez la pâte selon les formes que vous souhaitez. Faites attention si vous les coupez directement sur un Silpat. Transférer les craquelins sur une grande plaque à pâtisserie. Cuire au four pendant 15-17 minutes ou jusqu'à ce qu'ils soient légèrement grillés en regardant sur le dessus. Ne vous inquiétez pas s'ils sont légèrement mous lorsque vous les retirez du four, ils deviendront croustillants en refroidissant.
  6. Laisser refroidir les craquelins sur la plaque pendant cinq minutes, puis les déposer sur une grille. Conservez les restes dans un contenant hermétique.

Mordu par le bug du cracker DIY ? Essayez ces craquelins de blé entier.


Pourquoi les tests d'intolérance alimentaire ne fonctionnent pas

Avouons-le : le protocole Paleo Autoimmune est difficile à faire. Si nous pouvions simplement faire un test pour identifier nos intolérances alimentaires, ce serait tellement plus simple ! Alors, pourquoi pas nous ? Malheureusement, les tests d'intolérance alimentaire ne sont pas fiables, donnant à la fois des résultats faussement positifs et faussement négatifs. Un régime d'élimination (comme l'AIP) est le seul moyen précis de tester l'intolérance alimentaire. Il s'appelle le Gold Standard. C'est en fait un domaine où les médecins conventionnels et les praticiens paléo sont d'accord.

Allergies alimentaires vs intolérances alimentaires

Les allergies alimentaires sont des réactions graves qui peuvent même mettre la vie en danger, envoyant quelqu'un à l'hôpital parce qu'il ne peut pas respirer. Vous connaissez peut-être un enfant qui a cette réaction aux arachides. C'est effrayant. Il existe deux tests effectués par les allergologues pour diagnostiquer les allergies alimentaires : un test sanguin IgE et un test cutané, qui ont tous deux une validité scientifique prouvée. Même ainsi, les allergologues effectuent généralement un défi alimentaire au bureau pour confirmer le diagnostic. Étant donné que les réactions allergiques sont rapides et furieuses, le médecin est là pour surveiller la réaction.

Les intolérances alimentaires sont une autre affaire. Ils sont plus doux, mais ont pour effet cumulatif de provoquer le système immunitaire et d'augmenter l'inflammation dans le corps. Si vous souffrez d'une maladie auto-immune, les intolérances alimentaires exacerbent vos symptômes et les aggravent encore plus. Bien qu'il existe des tests vendus pour identifier les intolérances alimentaires, ils n'ont pas résisté à l'examen scientifique. Et parce que les réactions d'intolérance alimentaire sont retardées, prenant jusqu'à 72 heures pour apparaître, un défi alimentaire dans un cabinet médical n'est pas possible. Au lieu de cela, un régime d'élimination (comme l'AIP) est la voie recommandée pour le diagnostic.

Un regard scientifique sur les tests

ELISA et ALCAT sont deux tests sanguins qui prétendent identifier les intolérances alimentaires. Ils examinent comment votre sang réagit lorsqu'il est exposé à un aliment spécifique. ELISA mesure les réactions des anticorps IgG. ALCAT mesure les réactions des globules blancs. Cela ressemble à des théories plausibles, non? Les anticorps et les globules blancs font partie de votre système immunitaire. Si votre système immunitaire réagit à un aliment, cela signifierait évidemment une intolérance. Pas si vite! Le système immunitaire est complexe si nous n'avions pas maintenant un remède contre l'auto-immunité. Il s'avère que certaines études montrent qu'une réponse IgG à un aliment indique en fait tolérance. Et les globules blancs changent constamment de forme et d'activité, donc s'ils le font en présence d'un aliment, cela ne signifie pas que l'aliment a été le déclencheur. Sans surprise, les deux tests sont connus pour leurs résultats incohérents. Selon Chris Kresser, certains médecins ont envoyé deux échantillons de sang pour le test de la même personne à la même heure le même jour et ont reçu des rapports d'intolérance différents. C'est pourquoi les allergologues du monde entier déconseillent ces tests et recommandent plutôt un régime d'élimination comme l'AIP. Voici un rapport complet résumant les recherches qui ont montré que ces tests sont inexacts.

Élimination-provocation : la référence absolue pour tester l'intolérance alimentaire

Si un régime d'élimination est le seul moyen de tester avec précision l'intolérance alimentaire, comment cela fonctionne-t-il ? Il y a deux phases : la période d'élimination (AIP stricte) et la période de réintroduction (appelée aussi provocation). symptômes auto-immuns. Cela montre que la guérison a commencé et que vous pouvez réintroduire les aliments un par un, pour tester la tolérance de votre corps. Ce processus nécessite de la patience, mais il est 100 % précis et personnalisé pour vous. C'est là que vous apprenez à communiquer avec votre corps, et une fois que vous avez cette compétence, vous l'avez pour la vie. Ce n'est peut-être pas facile, mais c'est un puissant outil de guérison.

Le lien entre leaky gut et l'intolérance alimentaire

Les intolérances alimentaires sont souvent causées par la perméabilité intestinale (également appelée intestin qui fuit). Notre muqueuse intestinale est vitale pour notre santé. Il est conçu pour laisser entrer les nutriments nécessaires dans notre circulation sanguine, tout en empêchant tout ce qui est nocif pour notre santé. Voici le problème : les fuites intestinales et les maladies auto-immunes vont de pair. On trouve rarement l'un sans l'autre. Avec l'intestin qui fuit, notre muqueuse intestinale devient trop perméable, laissant entrer dans notre circulation sanguine des choses qui n'y appartiennent pas. Les acides aminés sont un nutriment destiné à passer. Ce sont les éléments constitutifs des protéines de notre alimentation et les éléments constitutifs des cellules de notre corps. Ils sont minuscules et merveilleux, et nous en avons besoin. Avec l'intestin qui fuit, notre corps laisse passer les protéines avant qu'elles ne soient complètement décomposées en acides aminés. Nous ne parlons pas de gros morceaux de nourriture - juste de molécules plus grosses qu'elles ne devraient l'être, sous une forme que notre corps ne peut pas reconnaître comme de la nourriture. Ainsi, le corps monte une défense en activant le système immunitaire et en augmentant l'inflammation. Pas une bonne situation pour une personne atteinte d'une maladie auto-immune.

Les avantages de faire la chose difficile

Le protocole Paleo Autoimmune ne se contente pas d'identifier les intolérances alimentaires. Il inverse l'auto-immunité, nous permettant de récupérer notre santé et notre vie. Un test de laboratoire ne peut pas faire ça. L'AIP a 3 piliers de guérison : les aliments que nous supprimons de notre alimentation qui sont des déclencheurs d'inflammation, les aliments que nous ajoutons à notre alimentation qui nourrissent et guérissent, et les changements de style de vie que nous apportons qui équilibrent nos hormones et réduisent l'inflammation dans tout le corps. C'est beaucoup d'efforts, mais les récompenses sont inestimables.

L'une de ces récompenses est que l'AIP est conçu pour guérir et sceller notre muqueuse intestinale. Alors que les allergies alimentaires sont permanentes, les intolérances alimentaires peuvent être temporaires. C'est pourquoi, au fil du temps, de nombreuses personnes parviennent à réintroduire avec succès de plus en plus d'aliments.

« Je ne vous dis pas que ça va être facile.
Je te dis que ça en vaudra la peine.

À propos d'Eileen Laird

Eileen Laird de Phoenix Helix vit le mode de vie paléo depuis juin 2012, réduisant ses symptômes de polyarthrite rhumatoïde de 95% sans aucun médicament stéroïde ou immunosuppresseur. Fusionnant le franc-parler avec l'inspiration et l'information, Eileen s'efforce de nous aider tous à bien vivre la vie auto-immune ! Elle croit au pouvoir du symbolisme : le phénix représente notre capacité à transformer l'hélice représente le pouvoir que nous avons sur l'expression de nos gènes. En plus de son blog, elle héberge le seul podcast paléo dédié à la guérison auto-immune. Elle anime également une table ronde hebdomadaire sur les recettes de l'AIP, est l'auteur du livre électronique Reintroducing Foods on the AIP, et vous pouvez la trouver sur Facebook et Pinterest.


La thyroïde découverte

Comprendre votre thyroïde
La glande thyroïde est une petite glande située à l'avant du cou. Cette glande, lorsqu'elle ne fonctionne pas de manière optimale, peut créer des ravages dans nos vies car elle est responsable de la production d'énergie (travaillant main dans la main avec nos glandes surrénales) régulant le métabolisme pour nous maintenir à un poids santé en gardant notre humeur heureuse et équilibrée. et fournir un sommeil sain et une digestion fluide. Lorsque l'une de ces choses est détraquée, nous ne nous sentons tout simplement pas nous-mêmes.

Dans cet article, nous voulions vous donner une idée de comment les fonctions thyroïdiennes, ce qu'il faut tester, ce qu'il faut rechercher et comment manger et vivre pour protéger cette glande. Si vous n'êtes pas intéressé par la science derrière la thyroïde et que vous souhaitez passer directement à la façon d'améliorer directement votre fonction thyroïdienne avec un régime, des suppléments et de l'exercice, veuillez passer à la fin de l'article.

La thyroïde fabrique de la thyroxine (hormone thyroïdienne ou T4), qui signale aux cellules de produire de l'énergie. La fonction de la glande thyroïde est de prendre de l'iode, présent dans de nombreux aliments (en particulier le varech et d'autres types d'algues), et de le convertir en hormones thyroïdiennes : la thyroxine (T4) et la triiodothyronine (T3). Les cellules thyroïdiennes sont les seules cellules du corps qui peuvent absorber l'iode. Ces cellules combinent l'iode et l'acide aminé tyrosine pour former la T3 et la T4, qui sont ensuite libérées dans la circulation sanguine et transportées dans tout le corps où elles contrôlent le métabolisme (conversion de l'oxygène et des calories en énergie). Chaque cellule du corps dépend des hormones thyroïdiennes pour réguler son métabolisme. La glande thyroïde normale produit environ huit pour cent de T4 et environ vingt pour cent de T3, cependant, la T3 possède environ quatre fois la force hormonale de la T4.

Tester la thyroïde et interpréter vos propres résultats
Il y a tellement de facteurs affectant cette glande délicate, y compris un approvisionnement en nourriture et en eau qui est maintenant dépourvu de minéraux, une surabondance de soja et de gluten dans l'alimentation, des niveaux de stress et d'anxiété très élevés et une augmentation des radiations environnementales.

Nous suggérons à tous nos clients de faire tester leur thyroïde au moins une fois par an, voire deux fois. Lors de l'examen de la thyroïde, il est très important de tester les cinq hormones thyroïdiennes et un sixième, T3 inversé, si vous avez des antécédents de problèmes de thyroïde ou des antécédents familiaux d'hypothyroïdie, de maladie de Graves ou de Hashimoto. De nombreux médecins ne testent que la TSH (hormone stimulant la thyroïde), mais cela ne regarde qu'une petite pièce du puzzle, et le plus souvent, les problèmes de thyroïde ne sont ni diagnostiqués ni traités, car les patients présentent toujours tous les symptômes d'une glande sous-active, comme comme les ballonnements, l'incapacité de perdre du poids quelle que soit la façon dont ils mangent et font de l'exercice, la constipation, le brouillard mental et le manque d'énergie.

Ou pire, plusieurs fois lorsque la TSH revient trop bas, au lieu d'examiner plus en profondeur le problème pour voir si un problème auto-immun potentiel se présente avec la présence d'anticorps thyroïdiens, une hormone synthétique telle que le synthroid est prescrite, causant finalement le déjà blessé thyroïde à travailler encore plus fort. Pendant une courte période, les gens se sentent mieux, mais après cette fenêtre, ils se sentent presque toujours pire parce que la racine du problème n'a pas été traitée. Ce qui est difficile à avaler pour nous, c'est que de nombreuses personnes vivent toute leur vie en gérant cela et en fin de compte, ne connaissent même pas la qualité de vie qu'elles pourraient avoir.

En lisant notre description ci-dessous, vous pourrez comprendre vos propres résultats de laboratoire et dépanner en conséquence pour protéger votre santé thyroïdienne.

Les hormones thyroïdiennes
L'hormone de stimulation de la thyroïde (TSH) est fabriquée dans l'hypothalamus et transportée via l'hypophyse. Son travail consiste à stimuler la thyroïde pour produire de la thryroxine (T4) et de la triiodothyronine (T3). Fondamentalement, c'est le premier endroit à regarder pour voir si la thyroïde fonctionne correctement.

Free T4 mesure les niveaux de thyroxine libre et non liée dans votre circulation sanguine. La T4 libre est généralement élevée dans l'hyperthyroïdie et inférieure dans l'hypothyroïdie. T4 a quatre atomes d'iode, et c'est une pro-hormone : elle vit pour devenir soit T3 soit RT3.

La triiodothyronine est l'hormone thyroïdienne active et est également connue sous le nom de T3. La T3 totale est généralement élevée dans l'hyperthyroïdie et abaissée dans l'hypothyroïdie. C'est une hormone à base de tyrosine (acide aminé).

La T3 libre est l'hormone qui vous dira combien d'énergie vous êtes capable de produire et se traduira par votre sensation de dynamisme et de bien-être émotionnel. Il mesure les niveaux libres et non liés de triiodothyronine dans votre circulation sanguine. Free T3 est considéré comme plus précis que Total T3. Lorsque le corps a besoin d'énergie, il retire un atome d'iode du T4 et le transforme en T3, qui, à son tour, signale aux cellules vivantes de produire de l'énergie (ATP). T3 permet au corps d'augmenter l'énergie quand il en a besoin.

Le test de la peroxydase thyroïdienne (TPO) vous permet de savoir si votre thyroïde accumule des anticorps appelés anticorps antithyroïdiens peroxydase. Ces anticorps agissent contre la peroxydase thyroïdienne (indiquant que la thyroïde s'attaque elle-même), une enzyme qui joue un rôle dans le processus de conversion et de synthèse de T4 en T3. Les anticorps anti-TPO peuvent être la preuve de la destruction des tissus et, le plus souvent, indiquer la maladie de Graves ou de Hashimoto. Lorsque ce marqueur revient positif, il faut éviter le gluten au tous coûts et vérifier si un virus est présent dans le système avec des tests immunologiques. Une fois que le tractus gastro-intestinal est guéri (éliminé de l'excès de levure, de moisissure, de parasites ou d'organismes microscopiques et que la muqueuse est renforcée), le gluten est complètement éliminé de l'alimentation et un protocole viral est administré, la thyroïde peut soigner lui-même, et parfois Graves et Hashimoto peuvent être inversés. Bien sûr, chaque cas est unique et différent.

Le T3 inversé (RT3) est fabriqué par le corps pour atténuer l'énergie. Il est fabriqué en éliminant un iode différent de la T4. Comme placer la mauvaise clé dans le contact, cela empêche le T3 (la clé de travail) de signaler à la cellule de produire de l'énergie. Il permet au corps de baisser l'énergie quand il en a besoin.

Remarque : T4 deviendra T3, ce qui provoque la production d'énergie (sous forme d'ATP) dans chaque cellule vivante ou T3 inverse (RT3) et interfère avec la production d'énergie dans la cellule. Tout comme une voiture a besoin d'un accélérateur et de freins pour fonctionner correctement, il en va de même pour la carrosserie. Le corps a besoin de T3 (l'accélérateur) et de RT3 (le frein) pour gérer ses besoins énergétiques. Lorsque le corps est soumis à un stress, au lieu de convertir la T4 en T3, la forme active de l'hormone thyroïdienne, le corps économise de l'énergie en fabriquant ce que l'on appelle la T3 inversée (RT3), une forme inactive de l'hormone T3.

Comprendre la cascade hormonale qui commence dans le cerveau
Avec la connexion hypothalamus/hypophyse/thyroïde, la glande thyroïde est sous le contrôle de la glande pituitaire, c'est pourquoi nous abordons souvent la glande pituitaire en premier. C'est une glande maîtresse du cerveau qui agit sous l'influence de l'hypothalamus pour contrôler la cascade endocrinienne. Ainsi, non seulement la thyroïde, mais les glandes surrénales sont également responsables de la production de cortisol et de DHEA. Ces hormones de stress, lorsqu'elles sont équilibrées, peuvent aider les hormones sexuelles (œstrogènes, progestérone, testostérone) à créer leur propre niveau d'homéostasie.

Le corps est un organisme étonnant et se déplace constamment dans une danse délicate pour vous garder en bonne santé et équilibré. Lorsque le niveau d'hormones thyroïdiennes (T3 et T4) tombe trop bas, l'hypophyse produit l'hormone stimulant la thyroïde (TSH), qui stimule la glande thyroïde à produire plus d'hormones. Sous l'influence de la TSH, la thyroïde va fabriquer et sécréter de la T3 et de la T4, augmentant ainsi leur taux sanguin. L'hypophyse le sent et réagit en diminuant sa production de TSH. On peut imaginer la glande thyroïde comme une fournaise et l'hypophyse comme un thermostat. Les hormones thyroïdiennes sont comme la chaleur. Lorsque la chaleur revient au thermostat, il éteint le thermostat. Au fur et à mesure que la pièce se refroidit (les niveaux d'hormones thyroïdiennes baissent), le thermostat se rallume (la TSH augmente) et le four produit plus de chaleur (hormones thyroïdiennes). L'hypophyse elle-même est régulée par une autre glande, l'hypothalamus. L'hypothalamus fait partie du cerveau et produit l'hormone de libération de la TSH, qui demande à l'hypophyse de stimuler la glande thyroïde (libération de la TSH). On pourrait imaginer l'hypothalamus comme la personne qui régule le thermostat, puisqu'il indique à l'hypophyse à quel niveau la thyroïde doit être réglée.

Conseils de santé et de nutrition pour construire et stimuler la thyroïde
1. Évitez le soja non fermenté comme la peste. Le soja bloque l'absorption d'iode par la thyroïde, la privant ainsi des nutriments essentiels dont elle a besoin pour fonctionner. Cela signifie pas de tofu, pas de lait de soja, pas d'edamame et pas d'utilisation intentionnelle d'huile de soja. Vérifiez toutes vos étiquettes, car le soja est génétiquement modifié et fabriqué en excès aux États-Unis, il est donc très bon marché et utilisé dans un tonne de produits. Le tamari sans blé (sauce soja), le tempeh (comme un substitut de burger végétarien/tofu) et le miso (pâte de soja fermentée) sont les seules formes acceptables de soja.

2. Évitez aussi le gluten comme la peste. Le gluten est trop acide, génétiquement modifié, surproduit et, le plus souvent, dépourvu de nutriments (en particulier aux États-Unis.). Aux États-Unis, notre blé contient trois fois plus de gluten que le blé d'Europe ou d'Amérique du Sud. It is overly acidic and causes immune antibody production in those with elevated TPO levels. There are so many other options today.

3. If you have had persistent thyroid issues, get yourself checked for an underlying virus (HPV and herpes can affect it as well). There are simple ways to clean up viruses from the system in a matter of months. For the viruses that cannot be totally eradicated, they can at least be cleaned up out of the bloodstream to remove the body burden and chased back deep inside the cells so it doesn’t adversely affect your health. If you want to check for this with your doctor, ask for these tests/markers below.

  • Absolute CD3, CD4, and CD8 (three sets of T-cells)
  • Natural Killer Cell Activity (function, not count)
  • Immunoglobulin
  • GHSV
  • IgGEBV
  • IgGCMV
  • IgGIL-1B, IL-4, TNF
  • alpha C-reactive protein

When a virus is present in the system, it is like going against the wind. Whatever you do to boost the thyroid will be in vain, until you remove the wind (virus) so the thyroid can fly.

4. If you have Hashimoto's or Graves’ Disease, or if your thyroid report comes back with positive thyroid antibodies or high TPO, then I would highly suggest getting a parasite test (stool test called a GI pathogen test) because antibodies (Graves’/Hashimoto's) almost always correlate to a parasitic infection in the intestinal tract. At The Whole Journey, we like to run an eight-day test to get a full sample of the colon and to increase the accuracy of the results. Make sure your practitioner gives you at least a four-day stool test. Many MDs only run a one-day sample, and accuracy can be questionable with that little of information.

5. Eat seaweed and sea veggies often because they are the highest food in iodine. For ideas, check out our sea veggie recipes.

6. Only eat these vegetables cuit, not raw: cabbage, broccoli, rutabaga, cauliflower, Brussels sprouts, kale, bok choy, and watercress. They contain a chemical called goitrogen, that when eaten raw, can block thyroid hormone production. Cooking even partially inactivates goitrogen.

7. Avoid peanuts, too, because they contain goitrogens.

8. Get your gastrointestinal and adrenal health evaluated by a qualified holistic practitioner to look for root cause issues that must be concurrently addressed.

9. Melt two teaspoons of organic extra virgin coconut oil into hot water at night and drink it before bed. This will support GI and immune health, which indirectly assists the thyroid.

10. See our recipe for healing chicken bone broth in the recipe section. Drink one cup of that per day with Celtic sea salt (matches the exact mineral profile of our blood) with one teaspoon of kelp flakes.

11. Use one to two teaspoons of ghee (clarified butter with no milk solids) per day in cooking to strengthen GI and immune health.

For more information, we recommend the book Why Do I Still Have Thyroid Symptoms? When My Lab Tests Are Normal by Dr. Datis Kharrazian.


Additional Treatments and Prevention Tips

The best Root Cause approach is to prevent periodontitis from developing in the first place. This starts with preventing gingivitis with good oral care, including brushing, flossing, regular teeth cleaning, and seeing your dentist at the first sign of bleeding gums. When brushing, pay close attention to targeting the gumline while holding the toothbrush at an angle. Gently brush three times per day.

In addition to good routine oral care, there are several other natural solutions to prevent and treat periodontitis.

Food truly is medicine, and making dietary changes can benefit oral health, just as it benefits the thyroid and overall health.

Dr. Weston A. Price was a dentist who studied the effects of diet on dentition, and found that those who ate traditional diets (whole foods) had far better teeth, and excellent health (no heart disease, autoimmune conditions, or obesity) compared with counterparts of similar genetic backgrounds who ate Western diets.

The components of the traditional diets that Dr. Price studied are similar to the dietary principles I highlight in my book, Hashimoto’s Food Pharmacology: Nutrition Protocols and Healing Recipes to Take Charge of Your Thyroid Health, based on fresh, unprocessed produce, traditional and minimally processed fats, high quality protein, and fermented foods that contain natural probiotics. While Dr. Price advocated for traditionally prepared grains (soaked, sprouted), I’ve found that many with autoimmune disease do better on a grain-free diet, at least initially. (Interested in trying some Autoimmune Paleo diet recipes? Get 2-weeks of them for free!)

Changing one’s diet from a processed carbohydrate-based diet to a whole foods diet, and starting fermented foods and probiotics, will be helpful in rebalancing the bacteria that make up the microbiome, and this includes the mouth! Making dietary changes may not result in oral health improvements overnight, but it is a key component to long-term health.

Additionally, choosing more whole foods and eating an abundance of veggies (instead of sweets, soda, tea, and coffee), can help to create a more alkaline (vs. acidic) environment in the mouth. Another trick for improving alkalinity is to brush your teeth with baking soda for one week, which can make it more difficult for the pathogenic bacteria to survive.

Cranberry juice (be sure to choose organic 100 percent cranberry juice) has been found to have anti-adhesion properties and can dissolve the protective coats that store the bacteria. Therefore, cranberry juice might be a powerful healing food to include in your autoimmune diet to specifically target periodontitis. Be aware that even unsweetened cranberry juice is high in sugar, so this intervention may not be appropriate for those with blood sugar imbalances.

Avoid Fluoride

Depuis fluoride can make periodontitis worse, and impacts thyroid health directly, it is best to avoid it. This means choosing fluoride-free toothpaste and avoiding fluoride treatments at the dentist.

For most of us who live in places where municipal water has been treated with fluoride, this also means investing in a high quality filter that filters fluoride found in water used for drinking and cooking. There are several companies that have different options for filters. I’m a fan of the Aquatru Counter Filter and the variety of filter options from Clearly Filtered.

Oral Probiotics

I was intrigued when I first found out about oral probiotics a few years ago. A researcher by the name of Dr. Jeffrey D. Hillman was able to identify strains of probiotic bacteria from volunteers with healthy teeth and gums. He isolated these bacteria and put them together in a probiotic mix called ProBiora3, that can be found in EvoraPlus Probiotic Mints by Oragenics. This type of bacterial mix works to crowd out the pathogenic bacteria, and has been reported to whiten teeth, reduce gum bleeding, inflammation, and biofilms of pathogenic bacteria. The probiotics are available as tasty, orally-dissolvable mints that are to be taken twice per day, for 30-90 days.

Periobiotic Toothpaste is a toothpaste from Designs for Health that I love. It contains both probiotics and xylitol. Brushing your teeth with probiotics is a great way to deliver them to where they are needed. Xylitol helps to break up the bacterial biofilms (the protective coating made by colonies of bacteria). You can even find benefits from using a xylitol spray, or chew xylitol gum for this purpose. (If you have mercury fillings, however, skip the gum!)

Colloidal Silver

Colloidal silver can be used as a mouthwash to kill a broad range of pathogens that may enter the body through the gums, when gingivitis or periodontitis is present. I recommend Designs For Health – Silvercillin Liquid. It is important to avoid do-it-yourself home preparations of silver that can result in argyria, or blue man syndrome. Just use one teaspoon of the liquid, swish for one minute, and spit out the remaining product, once a day.

Water Picking and Oil Pulling

Using a water pick system may be a helpful tool for displacing pathogenic bacteria so they can be easily removed from the mouth. My preferred water pick system is the Waterpik Complete Care Water Flosser and Sonic Toothbrush, WP-900.

Another way to remove pathogens from the mouth is to oil pull. Oil pulling is an old Ayurvedic remedy of swishing around one tablespoon of sesame oil in the mouth, between the teeth, first thing in the morning for 5-20 minutes, until the oil turns white. In theory, this method helps to break down the “homes” of bacteria, which are usually made of microcapsules of oil.

While water won’t penetrate those microcapsules, sesame oil can, and mixes readily with the bacteria (and becomes white in color). After 5-20 minutes, the oil is spat out along with the toxins in it. Other oils have also been suggested to help, including coconut oil, but sesame oil is the most commonly used.

Please be sure to spit out the oil in the trash, and not in your sink, to avoid clogged drains!


How a thin person with diabetes reversed her type 2 diabetes

Fasting to reverse type 2 diabetes

I received a letter from reader Sarah, who has successfully used low-carbohydrate high-fat diets and intermittent fasting to reverse her type 2 diabetes. Interestingly, she is not particularly overweight as measured by body mass index, yet still suffered from T2D. At her heaviest, she only had a BMI of 24.9, which puts her in the ‘normal’ range. She writes:

La lettre

  • Weight: 142 pounds (64 kg)
  • Height: 5 feet 4 inches (163 cm)
  • HbA1c: 9.4
  • FG: 214

I volunteered to Joslin Diabetes Center’s clinical research in July 2006, and traveled to Boston as a research subject. I noticed I had gained about 5 pounds (2 kg) after adding 5 mg of glyburide so I stopped. In Boston, I was told that I need to gain muscle and reduce body fat because my weight was 144 lbs (65 kg) and my total body fat was 32.3% from DXA result.

After returning to Galveston from Boston, I started to add running and weights, and my weight went down to 132 lbs (60 kg) in a couple of months, and noticed my blood sugar would drop about 100 points (from 240 to 140 mg/dl – 13.3 to 7.8 mmol/l) in 10 minutes on treadmill. So I keep running about 45 minutes five times a week and doing weights about 20 minutes three time a week, and a couple of hours of yoga every week.

My weight would fluctuate from 132 lbs (60 kg) in winter and climb to 145 lbs (66 kg) in summer. My waist fluctuated from 30 to 31 inches (76 to 79 cm). I watched my carb intake according to the American Diabetes Association food plan, and noticed I could never consume the carb recommendations without elevating my blood sugar through the roof. As a matter of fact, my blood sugar will spike to about 100 points with ¼ of a slice of bread for lunch. I tested over and over, I could not explain. However, I corrected my after meal spikes with running on treadmill for 10 to 15 minutes every lunch.

In about 2nd quarter of 2009, I started a vegan diet which consisted mainly of grains, beans, vegetables only not even eggs or cheese, after watch PBS on one Saturday. Vegan diets supposed to reverse type 2 diabetes, as claimed by vegan promoters. During this period, I noticed my triglycerides had climbed up from 85 to 228, and my thyroid TSH also went up. After I got my lab test from Jan 21 2011, I decided to end my low-fat vegan experiment. I started my experiment with one problem, then I ended with more problems. I attended the vegan doctor’s presentation in Houston, and asked him about my triglycerides, he could not explain to me. The vegan diet did not help me with my diabetes, but I learned valuable information about how to use food as medicine. I also learned with increase in carbs, my triglycerides will go up which is a bad sign for my heart.

In February 2011, I started to experiment with the low-fat vegetable diet, after about a year, all my co-workers and my friends noticed my skin and palm turned into a green yellowish and my hands and feet were cold all the time with swelling. My face swelling every morning and my hands and feet swelling in the afternoon. I realized there is something wrong with my experimental food plan. I was told it is a degenerative disease so I accepted my fate. Continued with low-fat vegetables almost no saturated fat diet. Internally, I experienced fatigue every day which I could not explain.

By Oct 2014, my HbA1c climbed to 7.9, I almost broke down in my endocrinologist’s office. He comforted me and said it is not a big deal, he sees patients with HbA1c above 10 every day. I am one of his good patients.

I knew the grains triggered my blood sugar spike, so I started eliminate all grains and beans from my diet completely, but I was still afraid of fat especially saturated fat. I bought Dr. Richard Berstein’s books, he stated rib-eye steak is better than the lean steak for diabetes. J'étais choqué. Fat would give me diarrhea since I was a little girl, so I have been avoiding eating any saturated fat all my life. I grew up in food rationing era in China where almost no saturated fat was available from markets beside government stores.

So I started to understand the reasons for why vegan never worked for me. It was not dietary fat that caused me to be diabetic. I had eaten almost no fat in my whole life. I added saturated fat such as beef, butter and coconut oil to my diet, I found the Diet Doctor website. Dr. Andreas’s experiments in a diabetes conference meal was very similar to my own experiments. With the ketogenic diet, I was able to reduce my HbA1c from 7.9 (Oct 2014) to 5.9 (June 2015) in about eight months. I kept my carb intake to about 20 grams which mainly came from vegetables.

By August 2015, I discovered Dr. Fung through DietDoctor.com. I have been practicing intermittent fasting ever since. By March 2016, my HbA1c was 5.6. I lost about 12 lbs (5 kg) since I started the ketogenic diet (Nov 2014) my waist is 28.5 inch (72 cm), and weight 127 to 130 lbs (58 to 59 kg) through out a month period. I no longer have swelling on my face, hands, and ankles.

Since I started the ketogenic diet, my blood sugar would surge during exercise by about 80 points. For example, I would start at 110 mg/dl (6.1 mmol/L) before tennis, after 45 minutes my BG would 195 mg/dl (10.8 mmol/L) I tested over and over. I tried to use chocolate or cheese before exercising, none of which was able to lower or keep my blood sugar from surge. Out of desperation, I took a teaspoon of coconut oil then went on exercising, I found my blood sugar is remarkably stable during and after exercising. Before I found the secret of coconut oil, I could not begin to walk my dogs with blood sugar at 90 mg/dl (5 mmol/L), because it would surge to near 200 mg/dl (11.1 mmol/L), now I can take a teaspoon of coconut oil, then go to do exercising without experience any blood sugar surge. I am no longer depressed about being a diabetic.

Comment

That’s amazing work, Sarah. With these detailed records, you can see how LCHF and IF help even with a so-called ‘thin’ diabetic. Asians tend to get type 2 diabetes at a lower BMI than North Americans, with the average Chinese type 2 diabetic having only a BMI of 23.7 at diagnosis, not unlike Sarah. Even with a waist of 31 inches (79 cm), you can have type 2 diabetes. The important factor here is the intraorganic deposition of fat (inside the liver and pancreas) rather than the total fat mass.

Nevertheless, the pathophysiology of ‘regular’ and ‘thin’ diabetes is similar, and responds equally well to dietary interventions. It’s striking that even 10 years of diabetes on medications can be reversed completely since an HbA1c of 5.6 without medications defines Sarah as non diabetic. Toutes nos félicitations!


8 Helpful Strategies for Weight Management and Hashimoto’s

1. Get Your Latest Lab Values

Get your latest lab values for TSH, Free T3, and Free T4 from your doctor. You may have been told that these numbers were “normal,” but sometimes when these numbers are on the outskirts of normal, your metabolic rate may still be impaired, making it more difficult for you to burn calories.

Additionally, new guidelines have redefined the normal range for TSH to be below 3 μIU/ml however, not many labs have implemented this guideline. Your doctor may be using old ranges. Thus, many physicians may miss the patients who are showing an elevated TSH, which means that you do not have enough thyroid hormone on board and that you are hypothyroid. (This is one reason why patients should always ask their physicians for a copy of any lab results!)

Many patients are told their TSH is in the “normal” range, but their levels are actually on the higher side of this range, which could be one reason why they may find it harder to lose weight.

Functional medicine practitioners have further defined that normal reference ranges should be between 1-2 μIU/ml for a healthy person not taking thyroid medications. Anecdotally, most patients feel best with a TSH between 0.5-2μIU/ml.

Here’s a handy reference chart of optimal thyroid ranges:

Remember, thyroid medications are dosed in micrograms — that’s 1/1000th of a milligram! — and sometimes a teensy increase in the dose can make a world of a difference. Talk to your doctor to discuss revising your dosing, as optimizing your thyroid levels can repair your metabolic rate and help you lose weight more easily.

2. Consider the Type of Medication You Are Taking

Synthroid, a medication that contains the T4 hormone, is the most commonly prescribed medication for an underactive thyroid. However, the T3 thyroid hormone is more effective for maintaining our metabolism. In theory and on paper, T4 gets converted into T3 however, there are many potential factors (including genetics) that can prevent this conversion from happening in the human body!

Factors that Inhibit T4 to T3 Conversion

Stress Medications Aging Surgery Nutrient Depletions
Fasting Chimiothérapie Diabetes Soja Growth Hormone Deficiency
Obésité Goitrogens Pesticides Radiation Low Progesterone
Iodine Excess Heavy Metals Cigarettes De l'alcool Kidney and Liver Disease

Furthermore, under stressful situations, T4 gets converted to Reverse T3 instead of T3. Reverse T3 is an inactive molecule related to T3, but without any physiological activity, it is a dud that just takes up space and blocks the active T3 from activating the receptors.

So what can one do to boost their T3 levels? Taking thyroid medications that contain T3 will help ensure that the right hormone is getting to the right receptors.

Some report more weight loss with T4/T3 combinations (Armour*, Nature-Throid, compounded medications) versus T4 medications (Synthroid, Levoxyl, Tirosint) alone. T4 is a precursor to T3, but some individuals do not convert T4 to T3 properly, and the T3 component is the metabolically active one.

In addition to losing weight, many patients that start taking a combination T4/T3 product often report that they feel better as well! For more information, be sure to read my article on which thyroid medications are best et mon top 11 thyroid medication tips.

*Note: While Armour Thyroid does not have any gluten-containing ingredients, it is not tested for gluten content, and cannot be certified as gluten-free. Armour does contain sodium starch glycolate, which can be derived from wheat or corn.

3. Consider the Type of Diet You Are Eating

Are you following The Standard American Diet (S.A.D.)? The S.A.D., which is full of sugar and simple carbohydrates, is perfectly designed to cause us to gain weight year after year. Even yogurts that are marketed as “healthy” contain the equivalent of 16 teaspoons of sugar!

Instead of eating processed and pre-made meals, I like to think about eating “real food”. If it wasn’t considered food 200 years ago, we probably shouldn’t be eating it now!

Divorcing the S.A.D. is often a step that many of us must take to not just lose weight but to also feel better, and in some cases, minimize or eliminate the attack on the immune system.

Certains Hashimoto’s and hypothyroidism diets that have been helpful include the Body Ecology diet, the Paleo diet, the Virgin diet, Autoimmune Paleo (AIP) diet, GAPS diet, SCD diet, Weston A. Price diet, or the Mediterranean diet. 63 percent of 2332 readers that I surveyed in 2015 reported positive weight changes when they tried the AIP diet! A great way to see if the AIP diet might work for you is to try my 2-Week Recipe Plan for FREE. That’s 14-days worth of delicious meal plans and recipes!)

These diets are meant as a starting point, as you may need to modify these diets to fit your own individuality.

After all, people with Hashimoto’s usually have multiple food intolerances—especially to gluten.

Here are a few rules of thumb to consider:

  • Eliminate sugar, processed foods of all kinds, gluten, dairy, corn, rice, and other simple carbohydrates. (Carbohydrates get stored in our bodies as fat.)
  • Focus on eating lots of good meats and vegetables (preferably organic), and good fats like avocados, olive oil, and coconut oil.
  • Make sure you’re getting enough protein. If you’re struggling with that, consider adding in a great protein shake. (Consider adding Rootcology’s Organic Pea Protein ou AI Paleo Protein powder to your daily smoothies!)
  • Don’t count calories, rather, eat until you are satisfied.

After an initial week or two of withdrawal, your body will start to thank you. You will start noticing stomach aches, bloating, acid reflux, and fatigue subside. You will also start to lose weight without trying.

If you’ve been eating a clean diet for some time but your weight isn’t budging, you may also want to consider food sensitivity testing to remove foods that are specifically inflammatory to you. Many of my clients who have played with their current diets have seen progress in weight loss after eliminating foods per their food sensitivity results.

4. Consider Taking a Probiotic or Eating Fermented Foods

New research is showing that people who are overweight have an imbalance of bacterial flora in their intestines. Those who are overweight may have particular bacteria strains that extract more calories from food compared to those found in people who are not overweight. This means you could be eating the same amount of food as your friends yet gaining more weight from it!

Probiotics and fermented foods that contain beneficial bacteria may be helpful with balancing your bacterial flora. As a bonus, since 70 percent of your immune system resides in the cell walls of your digestive system, supporting your gut health will also help support your immune system. (1)

Here are some of the probiotics that I recommend and that you may consider:

  • Saccharomyces boulardii (S. boulardii) – This is a beneficial yeast that helps to clear out pathogenic bacteria, candida, some parasites (including Blastocystis hominis), et H. pylori, an infection that has been implicated in ulcers and has been linked to Hashimoto’s. by Pure Encapsulations – Containing 50 billion colony forming units of Lactobacilles et Bifidobacterium strains, this is a great high dose probiotic that promotes a healthy intestinal ecology and supports gastrointestinal and immune health.
  • VSL #3 – This probiotic has been clinically studied for ulcerative colitis and irritable bowel syndrome. Please note, this is a very expensive probiotic, but you can get it covered by your insurance if you have the right diagnosis. – This is a less expensive but equally effective brand of high dose multi-strain probiotics recommended by brilliant nutritionist friend, Tom Malterre. – This spore-based probiotic has a unique mechanism of action, which allows it to directly modulate the gut microbiome. Spore-based probiotics have shown promise in various autoimmune diseases and in reducing allergies and asthma. Spore-based probiotics also have an ability to boost Lactobacilles colonies, so they can be used concurrently with Lactobacilles probiotics as well as in place of them. contrairement à Lactobacilles probiotics, spore-based probiotics can reduce SIBO and increase gut diversity by boosting the growth of other beneficial flora. Clients and colleagues with Hashimoto’s have reported the following after using MegaSporeBiotics for thirty to ninety days: a reduction in thyroid antibodies, an improved mood, less pain, better bowel movements, more energy, and a reduction or complete elimination of food sensitivities.

High-dose, multi-strain probiotics can be very helpful for people with Hashimoto’s in general. However, they may be problematic for people with SIBO, which can be caused by an overgrowth of various bacteria, including Lactobacilles et Streptococcus bacteria, which are often found in probiotics. Be sure to check out my article on probiotics and consult a local functional medicine practitioner to find the right probiotic for you!

5. Adrenal Support and Stress Response

Our bodies have this amazing capability to heal. When you’re in the “rest and digest” stage, or anabolic process, your body is actively repairing and healing itself.

When you experience stress, your body goes into “fight or flight response” mode, diverting its attention from healing and digestion and goes into emergency mode, pumping your body full of adrenaline to prepare it to survive what your body perceives to be a life threatening event. Many people cite a traumatic incident in their lives as the precursor to when their Hashimoto’s symptoms began. Adrenal stress is a very common reason behind why people may hit a weight loss plateau.

There are 3 potential stages of adrenal dysfunction: Stage I, Stage II, and Stage III.

  • Stage I – In Stage I, there will generally be too much cortisol production. Your total cortisol level is going to be elevated throughout the day.
  • Stage II – In this stage, the total cortisol level will be normal, but there will be some abnormalities where it might be high in the morning, then too low in the afternoon, and then high again in the evening. This can produce some annoying symptoms like blood sugar swings, irritability, or an afternoon crash.
  • Stage III – This is an advanced stage where the adrenals become depleted and do not produce enough cortisol. You’ll be running on empty and have very low levels of cortisol throughout the day. This often times leads to chronic fatigue.

You can reset your adrenals by getting more rest, limiting caffeine intake, and getting your daily dose of the ABC’s: UNEdrenal Adaptogens, B Vitamins and Vitamin C.

The supplement Adrenal Support™ by Rootcology contains all three of these adrenal tonics that can balance out adrenals, whether they are over or underactive.

Please note, severe cases may require further intervention. You can get your adrenals tested with adrenal saliva tests, like the ZRT Adrenal Stress Profile. You can order this test through your doctor, or you can order it yourself. In some cases, stressed adrenals may actually lead to poor absorption of foods.

Just like everything else, your stress hormone cortisol needs to be in balance. Too much, and you store excessive belly fat too little of it, though, and you can feel extremely fatigued. Thyroid symptoms of fatigue can actually be due to low cortisol levels. If you have chronic stress, your body will eventually be unable to produce enough cortisol, DHEA and progesterone.

(Experiencing other symptoms aside from fatigue? As a pharmacist, I am amazed that the simple strategies that I have found to work 9 out of 10 times for symptoms like anxiety, fatigue, muscle wasting and hair loss are not widely taught in medical schools. Through years of trial and error, I created the Thyroid Symptom Hacker eBook for my private clients to address these issues. You can actually overcome fatigue in three days! I recommend this as a resource to anyone with thyroid issues.)

6. Choose a Physical Activity You Enjoy

Choose a physical activity that you will enjoy and continue, such as walking, yoga, swimming, Pilates, running, Zumba, or P90X. Whatever you do, make sure you enjoy it. Now perhaps you are saying, “Physical activity?! I’m exhausted even after a full night’s sleep. I can’t even imagine getting enough energy to think about exercise, let alone do it.”

However, you will need to tailor your activity based on ton adrenal levels and the stage of adrenal dysfunction your body may currently be experiencing (as per #5). The more advanced the stages of your adrenal dysfunction are, the less likely you’re going to be able to tolerate exercise.

Generally, when it comes to exercise, we find that in Stage I adrenal dysfunction, things like running, aerobic sports, and CrossFit are going to make people feel better. In people with Stage III adrenal dysfunction, however, these types of activities may make them feel worse and worsen their adrenal fatigue and dysfunction. A person with Stage III dysfunction may do better with more gentle, relaxing exercises like yoga and stretching, as well as with muscle building exercises like lifting weight. Remember: muscle boosting is great for our own internal metabolism. Having more muscles will actually make it easier for you to lose weight!

One of the things you can do is just give yourself a good rule of thumb for when it comes to exercise. If you are exercising, and you find that you feel exhausted after the exercise, this generally means that what you just did was too much for you. A good amount of exercise should make you feel refreshed and energized. You should feel like you should be able to do it all over again once more.

Something that I have had some of my clients do when they were in Stage III adrenal dysfunction is actually cut out exercise. It seems counterintuitive, but in this stage, when their adrenals were very dysfunctional, they were not able to tolerate exercise. Even walking or jogging could be too stressful for their bodies that it would actually make them worse. I’ve actually had some ladies who were able to lose weight by exercising less, which is always surprising, and at the same time, great progress.

Again, it’s important to find the appropriate amount of exercise and tailor your needs to your own body.

7. Consider Medication Side Effects

As a consultant pharmacist, I have witnessed numerous people having major changes in weight gain with the use of certain medications.

Birth control, in particular, can be associated with significant weight gain, and 45 percent of my readers with Hashimoto’s reported that stopping birth control helped them normalize their weight. I’ve written about the impact of birth control on our health in this article.

As people with Hashimoto’s are often misdiagnosed with anxiety, depression, bipolar disorder, etc. I would be remiss to report the important impact of psychotropic medications on weight gain.

The biggest culprits associated with weight gain include antipsychotic medications which were traditionally developed for schizophrenia but are used on and off label for conditions like bipolar disorder, depression, anxiety, irritability and even insomnia! In my experience, Zyprexa was the worst offender. I have seen people gain 100+ pounds on this medication. Other antipsychotics include Seroquel, Risperdal, and Abilify.

Antidepressants such as Prozac, Zoloft and Lexapro can also contribute to weight gain. The antidepressant Wellbutrin, however, is less likely to cause weight gain.

I recommend speaking with your doctor or pharmacist about your current medications to see if they could be potential culprits for causing weight gain, and if weight neutral alternatives exist.

8. Address Your Nutrient Deficiencies

One of the surprising reasons why people hold onto excess weight is because they are malnourished. It may seem counter intuitive that a person who is overweight would be nutrient deficient or malnourished, however, our nutritional status isn’t based on just calories alone.

The human body requires macro and micro-nutrients to thrive, and proper nutrient status depends on our intake of nutrients, digestion of food, and absorption of the nutrients from the food.

Without these nutrients, your body may sabotage your weight loss efforts by slowing down your metabolism or causing you to have cravings or feel hungry, even when you have had enough to eat.

Let’s review how to address nutritional status:

Intake of Nutrients

I recommend eating a nutrient dense diet like the Paleo diet or Autoimmune Paleo diet for most people with Hashimoto’s as a starting point. Additionally, taking supplements can help with addressing your nutrition.

The most common nutrient deficiencies in Hashimoto’s are B vitamins (including thiamine et B12), selenium, magnésium, vitamin D, and ferritin.

For more information on each of these, please read my recent article The 6 Most Important Nutrient Deficiencies in Hashimoto’s.

Another common deficiency that may lead to weight gain is inadequate intake of protein. I recommend starting your day off with a blood sugar balancing smoothie (bonus: it’s great for reducing cravings and hunger) that includes a hypoallergenic protein source, such as my Rootcology AI Paleo Protein. Smoothies and protein powders allow your body to absorb more nutrients, even if you don’t have perfect digestion, as the foods are more bioavailable and are easier to digest and absorb.

Additionally, I love adding green juices to the mix as another great way to boost your nutritional status. Green juices also have tons of nutrients that are easy to absorb and digest.

Digestion

Digestive enzymes, such as Betaine with pepsin for protein digestion, as well as fat specific and broad spectrum digestive enzymes, can also help you get more nutrients from your food. F urthermore, blends with enzymes such as Rootcology’s Veggie Enzymes can help you digest fibers and starch in fibrous foods such as raw vegetables and fruits. If you have insufficient levels of digestive enzymes produced naturally in the pancreas, Rootcology’s Pancreatic Enzymes Plus may also be beneficial. The bromelain, trypsin and chymotrypsin in this supplement target and break down specific amino acids (the building blocks of proteins) in the duodenum (the first section of the small intestine), where pancreatic enzymes are normally released . (Please speak with your practitioner before considering pancreatic enzymes if you are currently taking broad spectrum digestive enzymes, as some of the ingredients may overlap.) I have an article all about Using Enzymes for Hashimoto’s you may want to check out. 35 percent of my readers reported that digestive enzymes helped them optimize their weight!

Absorption

Absorbing your nutrients is dependent on a variety of factors, including the state of your gut and the function of your liver.

I already talked about the impact of probiotics on weight — 36 percent of my readers reported that a probiotic can help with weight optimization. Part of the reason for this is because probiotics help us extract nutrients.

Supporting Your Liver

The liver is an important player in nutrient status. In fact, the liver is the organ that processes the nutrients we absorb from the small intestine. 38 percent of readers reported improvements in weight status with using liver support! I’ve written a comprehensive article all about liver support! Check it out ici.

Another root cause of why you may not be properly absorbing nutrients could be due to small intestinal bacterial overgrowth (SIBO) or an unwanted guest in your gut, such as an infection or parasite. 41 percent of my readers with Hashimoto’s saw improvements in weight after utilizing SIBO protocols, and 36 percent saw improvements with parasite protocols (I don’t have an article on this yet, but more information on parasite protocols can be found in Hashimoto’s Protocol).


Easy To Make Arroz Con Gandule Using Liquid Coconut Oil

Ingrédients:

2 1/2 tablespoons of Coconut Oil
1 large can of pigeon peas
1 small red pepper
Diced small onion
5 ounces of tomato sauce
2 teaspoons of chicken bouillon
3 cups of medium grain rice
3-4 cups of water
Salt and pepper to your liking
1 teaspoon of garlic powder

Instructions:

Pour oil into an aluminum pot.
Add tomato sauce and red peppers, let simmer.
Pour in 3 cups of water, chicken bouillon, garlic, salt, and pepper.
Add pigeon peas and bring it to a boil
Pour in rice, and stir.
Reduce heat and bring to a soft boil. Allow liquid to evaporate and then gently stir.**Avoid stirring more than once or twice
Reduce heat to simmer and cover with lid.

Serve this quick & easy to make arroz con gandule using liquid coconut oil with your favorite meat or serve it alone with veggies and/or a salad (click here for more salad ideas).


Voir la vidéo: Top 9 bienfaits de lHuile de Coco pour la santé


Article Précédent

Frangelico

Article Suivant

Guide de sélection d'aliments surgelés sains